Historique du centre social

C’est en 1953 que s’est posé de façon officielle le problème des équipements collectifs dans les nouveaux ensembles. De 1950 à 1960 les constructions se multiplient et on pressent qu’il faut créer des centres de vie pour répondre à la demande sociale. Aussi dans notre ville vont s’ouvrir 25 centres sociaux durant cette même période.

 

simone-et-danielle

Simone et Danielle Galus, directrice du Centre, en juillet 2009, petite soeur de l’assomption toujours en soutien pour l’association
Cette association est née de la volonté conjointe d’habitants et des religieuses à les petites sœurs de l’Assomption  œuvrant dès 1957 sur les quartiers à travers un service de travailleuses familiales et de soins infirmiers.

En 1962, un premier groupe d’habitants se retrouvait pour discuter ensemble sur divers sujets dans les locaux prêtés par le service médico social.

Un inspecteur de la Préfecture venu rencontrer ce groupe d’habitants les incite à créer une association.
Maître Durand, notaire aide à l’élaboration des statuts.

Le 14 novembre 1964 l’association est créée.

Des activités sont mises en place : bibliothèque, couture, sorties, réunions éducatives, alphabétisation.
Dès 1964 une politique de vacances familiales est engagée. Des réunions de femmes sont organisées autour du budget et des problèmes familiaux, les hommes se réunissant pour échanger sur le travail et le logement. Des projections de films sont proposées.

Par manque de locaux et l’absence d’encadrement, l’objectif Jeune n’est qu’ébauché ; seule une bibliothèque est montée par les jeunes et gérée par eux.

Après la vente des locaux du service médico social des petites sœurs de l’Assomption, l’équipe du centre social recherchent un lieu et c’est en 1971 qu’ils s’installent dans l’ancienne chapelle. Un travail partenarial s’établit avec l’équipe de prévention FCEP.

Le centre social Saint Gabriel dès son origine s’est appuyé sur trois lignes de base : la famille, la participation, la complémentarité.